22/06/2009 11:33 Publié dans Le Journal (notes quotidiennes) | Lien permanent | Commentaires (0)

J'ai conduit la petite Aston Martin

aston_martin_vantage[1].jpg 

J'ai conduit la "bête"

Avec mes deux fils (18 ans et 14 ans) je partage le goût pour les belles voitures. Notre préférée, et de loin, c'est l'Aston Martin, en particulier la "petite" Vantage, si possible décapotable. Elle est belle, féline, virile, mais pas aussi macho que la Ferrari, une sportive classique, c'est la voiture de James Bond et des princes de Galles. Elle est belle de tous les côtés. Le derrière - sexy. Le devant - décidé, sympa, un mélange entre panthère et requin. De côté, sa ligne est la plus réussie de toutes les carrosseries. Enfin, AM, c'est un régal pour les yeux.  

Jusqu'à maintenant, je savais que regarder une Aston Martin était un moment de bonheur, j'en déduisais que la conduire devait être le nirwana.

J'en ai fait l'expérience. Un copain m'a cedé le volant l'autre jour et je l'ai conduite, la Vantage décapotable grise...

Première constatation: une fois que vous êtes enfermé dans l'habitacle confortable, luxueux, tout en cuir, mais assez serré quand même, vous ne voyez rien! Je veux dire, on voit rien de la voiture, on pourrait aussi bien se trouver dans une Mazda, une Nissan ou une autre voiture bien agencée à l'intérieur. Puis, elle se conduit comme n'importe quelle autre voiture automatique. Juste avec un peu plus de force si vous en avez besoin. Mais comme il y avait des bouchons sur l'autoroute, nous avons pris la cantonale, mollo, mollo. Et j'ai profité de la force incroyable du moteur pour changer de préselection en toute vitesse, mais ça, je le réussis aussi avec ma Citroën six cylindres.   

Mais côté frime, c'est le sommet. On vous regarde! Et ce sont des gens qui ont du goût (le mien) qui vous regardent. C'est déjà ça! Sivous avez besoin qu'on vous regarde.

Et le clou de cette voiture, c'est que la frime est aussi automatisée: vous approchez d'un feu rouge, vous freinez pour vous arreter: juste cinq mètre avant l'arrêt, la voiture fait broum,broum! Toute seule, c'est comme si vous changiez de vitesse, comme si vous étiez un super sportif qui sait remettre la première vitesse en donnant des gaz intermédiaires. Je le jure! Elle le fait chaque fois, les ingénieurs (du son) lui ont donné cette qualité. C'est génial. Les passant vous prennent pour Fangio au repos, mais vous n'y êtes pour rien. Vous avez le pied droit sur la pédale du frein.    

J'avoue que ce broum, broum est agréable, sensuel, intime et agréable, ça vous calme comme le ronronnement d'un chat, chaque fois qu'on s'arrête, on a envie de l'entendre, ce broum. broum. Et le monde est en harmonie.

Bilan de l'essai: la regarder, c'est gratuit - la conduire ce n'est pas la regarder. Mais si vous avez 200'000 francs à investir, vous faites une bonne action, c'est à dire vous faites du bien aux yeux des passants....  

 

 

 

 

           

Les commentaires sont fermés.