24/07/2009

Roger Federer papa

Notre famille royale: Roger, Mirka, Charlene et Myla

Il nous a tous eu, le cher Roger! Tout le monde parlait d'un petit Rodgeur, et voilà qu'il nous présente deux filles, des jumelles, Charlene et Myla. Olympique, magistral, comme ils ont réussi à garder le secret. Bravo, Roger, bravo Mirka!

Nous, les fans, on ne peut que se réjouir. Pour la famille Federer d'abord.

Mais aussi pour la Suisse: Rarement, une personnalité aussi célèbre dans le monde entier, a été aussi sympathique, intègre, bien sous tous rapports, un vrai modèle pour la jeunesse.

Roger est le meilleur tennisman du monde. Oui, mais il est bien plus. Nous observons chaque fatit et geste de sa vie, nous le vénérons comme s'il était notre prince héritier, comme si la famille Federer était notre famille royale. Et pourquoi pas. En tous cas, il ne nous décoit pas!!!

Si Federer est notre famille royale, on peut aussi dire qu'il fait mieux déjà que tous les autres! 

Les familles royales sont en crise. Elle ne jouent même plus leur rôle principal (en l'absence de pouvoir réel) comme il faut: être l'exemple d'une famille, procréer et vivre dans un bonheur simple. Etre des modèles ede moralité.

Le prince Charles et Camilla, sa copine devenue épouse, ne font vraiment pas rêver.... 

Le Prince Albert II nous promet le mariage et des descendants (légitimes), mais il hésite depuis des années, malgré son âge (et son bide) avancé.

Il y a juste le couple princier d'Espagne qui forme une famille "normale"

Mais voyez notre King Roger! Il fait exactement ce qu'on attend d'un véritable roi. Il nous suprend par sa "normalité". Il épouse sa copine de longue date. Il fonde une famille, et ceci au pire moment de sa carrière, pendant l'année de tous les pépins. Ce gars ne perd pas le nord. Il a des principes, il est fidèle, il est sympa, il ne ferait pas de mal à une mouche.

Ne sous-estimons pas l'importance pour un peuple de se reconnaître dans des grandes figures positives qui représentent des valeurs chères:  nous avons nos Nicolas de Flue, Henri Dunant, Pestalozzi, Duttweiler, le Corbusier, Dürrenmatt, Frisch, Ramuz, et quelques grand sportifs, Kübler, Koblet, Russi, Zurbriggen, Hingis, quelques footballeurs aussi. Mais que val(ai)ent-ils sur le plan personnel? Ils n'étaitn et ne sont pas tous des modèles.  

Roger Federer est différent: c'est un des premiers à réunir dans sa personnalité la capacité d'atteindre un succès énorme dans son travail/sport et un comportement exemplaire dans sa vie privée. C'est unique.

Et l'historie continue....

Parions que Mirka sera une excellente maman, qu'elle va s'occuper des ses bébés personellement, sans engager une nounou. Et que papa Federer sera là pour elle et pour ses jumeaux, le plus souvent possible....

Federer, un conte de fée. Espérons qu'il dure encore longtemps.

 

 

 

 

 

20/07/2009

A propos de tout

 

 

Lundi

Hors-série « nécro »

Voilà la proposition d’une agence de presse française (réputée) : « Hors-série « nécros » prêtes à imprimer : Mandela, Belmondo, Castro, Aznavour. Je vous propose un magazine-photo  de 44 pages prêt à imprimer à l’annonce de la mort d’un « grand ». Merci de me préciser vite vos quantités pour chacune des 4 nécros … car la mort est au coin de la rue : désolé d’avoir raté Michael Jackson. » Eh oui, c’est le métier. Faut prévoir. Mais je ne me précipiterais pas trop pour commander la « nécro » d’Aznavour qui vient d’être nommé ambassadeur et se porte comme un charme, ni pour Belmondo qui vient de trouver un nouvel amour. Et même pour Mandela et Castro, je resterais prudent. Pour rester dans le genre cynique, je dirais même  que les hors-série « nécro » ne marchent bien que dans les cas de morts tragique, précoces, totalement imprévisibles.  Diana, Michael Jackson, Ayrton Senna.     

 

Mardi

Dalaï Lama.

La plus grande pop-star de ce monde a une vilaine habitude : quand elle se déplace dans un pays pour faire son show, elle veut absolument être reçue par le président ou le premier ministre. Et les présidents, premiers-ministres et autres magistrats, par politesse et par sympathie pour la star, jouent le jeu, généralement, se laissent même décorer d’une écharpe blanche par la star. Mais quand exceptionnellement, ces magistrats disent « non, on a déjà donné ». Ou : « pas cette fois, on est en vacances », comme l’a fait Pascal Couchepin,  cela fait immédiatement un petit scandale dans les médias. Faut pas pousser, quand même. Le Dalaï Lama est sympa, mais il n’a pas plus de droits que d’autres dieux (ou stars)          

 

Mercredi

Millénium

J’ai eu une pensée perverse en fermant le troisième  volume de « Millénium » de Stieg Larsson (ce bestseller planétaire en trois volumes que vous avez sûrement lu aussi): Heureusement  l’auteur est mort juste après avoir terminé cette trilogie. Imaginez qu’il ait survécu et continué son récit. On resterait accros au destin de Lisbeth Salander. Et se fatiguerait encore et encore à lire toute la nuit. On aurait besoin d’une cure de désintoxication.  

 

Jeudi

UNESCO solde

Pas une année sans inscription d’un paysage ou d’un monument suisse dans la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Dernier « héritage » inscrit, après Lavaux,  les villes horlogères du Locle et de La Chaux-de-Fonds. Et on parle déjà des sites lacustres. Et pourquoi pas la cathédrale de Lausanne, les murs de pierre sèche du Jura, le Val d’Anniviers, la ville de Morat, et pourquoi pas la Suisse entière ! Si l’UNESCO multiplie à ce rythme les sites, la valeur réelle de cette distinction s’approchera  de zéro. D’ailleurs, selon  la « Convention concernant la protection du patrimoine mondial culturel et naturel » le but de l’Unesco était de désigner des sites culturels et naturels qui sont menacés de destruction ou d’altération, surtout dans des régions où les lois et les ressources économiques ne permettaient pas une protection suffisante. Alors pourquoi l’UNESCO est-elle si active dans le pays qui a les lois les plus sévères en matière de protection des monuments et de la nature ? La réponse est très simple : comme tout est déjà protégé, l’ inscription est une pure opération de relation publique, gratuite. Et qui en profite le plus ? L’UNESCO qui se fait connaitre dans les vallées les plus reculées.  Seule marque présente sur des sites interdites à la pub, parce que protégés. Malins, les managers de l’UNESCO !

 

Vendredi

Accident hygiénique

A Paris, beaucoup de touristes profitent de « Vélib », ces vélos qu’on emprunte au moyen d’une carte magnétique prépayée.  Ce qui frappe : les touristes connaissent mal les règles de la circulation, tiennent d’une main le guidon, de l’autre une caméra vidéo,  touchent ici un bus, brulent là un feu rouge. Et ils ne portent pas de casque !  Même topo à Lausanne-Morges ou Vélib a trouve son pendant sous le nom  « Swiss Roule Bike Sharing » (fallait trouver !). Les municipaux qui font la promotion du truc ne portent pas de casques. Alors que le BPA, les écoles, les parents,  les médecins, la police, tout le monde exhorte les cyclistes à porter un casque, surtout en ville. Pourquoi, bon sang, oublier ce principe et ne pas prêter des casques avec les vélos ?  Par souci d’hygiène, nous répond-on!  Quand le premier cycliste sans casque de « Swiss Roule Bike Sharing » se cassera le crân sur le bord d’un trottoir, on pourra parler d’un accident aggravé pour cause d’hygiène.    

 

13/07/2009

Femmes voilées

 

 

Lundi

Villes invivables

Régulièrement, on lit ces hit-parades des grandes villes où il fait bon vivre. Souvent, on trouve Genève dans les premiers rangs. Malheureusement, on trouve Genève aussi dans la liste des villes les plus chères du monde. Et on oublie toujours de faire le lien : A Genève, Londres, Tokyo, Zurich et les autres  grandes villes, il fait seulement bon vivre si vous êtes riches ou si vous avez eu la chance de trouver un appartement.  La classe moyenne, elle  peut seulement  travailler (le mieux possible) dans ces villes, elle est obligée d’aller « plus ou moins bien » vivre ailleurs. Avec l’arrivée de centaines de nouveaux cadres étrangers dans la région lémanique, Genève et Lausanne deviennent de plus en plus des villes invivables, tout simplement par manque d’appartements.       

 

Mardi

Mamans violentes

On parle beaucoup de la violence des jeunes. Mais avez-vous déjà assisté à un match de foot d’enfants et observé l’extrême violence des papas – et des mamans ! – au bord du terrain. Il y a des arbitres qui ont renoncé à siffler des matchs de juniors de peur de subir les agressions de parents. Dernier exemple en date : à Dielsdorf, dans le canton de Zurich, lors d’un tournoi de foot de filles de 10 ans, quelques mamans de l’équipe perdante voulaient obliger les deux buteuses de l’équipe gagnante de baisser leurs culottes pour vérifier si elles étaient bien des filles et pas des garcons ! Les mamans de l’équipe gagnante devaient les empêcher de pénétrer de force dans les douches des petites.

 

Mercredi

Saucisses cramées

Athletissima est un évènement incroyable, je n’aimerais pas rater ce rendez-vous des meilleurs  athlètes du monde. Même la pluie a ajouté au spectacle. Mais la manifestation reste malheureusement une catastrophe du point de vue gastronomique : il n’y a que des stand de saucisses â rôtir qui ont deux défauts majeurs : on doit faire la queue beaucoup trop longtemps et les saucisses sont tellement cramées, parce que rôtis sur le feu ouvert (faute grave pour tout boucher qui se respecte) qu’on doit craindre pour sa santé, rien qu’en les voyants de loin.

 

Jeudi

Le voile de ces dames

Cette fois, personne n’a crié au scandale : quand Micheline Calmy-Rey mettait un voile pour rencontrer le chef de l’Etat iranien, tout le monde a hurlé « soumission de la femme ! ». Quand les épouses des huit chefs d’Etat les plus puissants du monde se coiffent d’un voile pour rencontrer le chef de l’Etat du Vatican, tout le monde trouve cela normal. Ca va pas la tête, mesdames, vous êtes des femmes libres, pas besoin de vous voiler pour rencontrer le pape ! Moins grave, mais remarquable quand même: il y a des présidents qui peuvent se promener en pantalon et chemise à manches courtes sans être ridicules : Imaginez Sarkozy ou Berlusconi habillés comme Barak Obama devant les caméras de la presse mondiale dans les rues d’Aquila. Impossible. Le président américain dégage une élégance naturelle en toute circonstance. Comme sa femme Michelle d’ailleurs : quelle autre épouse de président aurait pu mettre une robe toute jaune sans attirer les critiques ? Quand c’est Michelle, la couleur jaune devient « la » tendance de l’été. Mais elle aussi a mis le voile devant le pape. La honte.

 

Vendredi

Il existe beaucoup de théories sur la candidature de Christian Lüscher pour le Conseil fédéral. Las mienne est simple : Fulvio Pelli a demandé au « poids-plume » de se porter candidat (si,si, il l’a fait, je le sais de source sûre) et derrière les coulisses il soutient à fond le beau gosse parce qu’il sait pertinemment que le Genevois n’a aucune chance de passer  cette fois. Une candidature Lüscher renforce la candidature Pelli. Les vrais dangers pour Pelli s’appellent Broulis et Burkhalter. Devinez pourquoi Pelli ne « roule » ni pour l’un ni pour l’autre…Pour Lüscher, la campagne est une bonne facon de se faire connaître outre Sarine. C’est de bonne guerre.

    

06/07/2009

A propos de tout

Lundi

Essayez de m’aimer

L’image la plus touchante publié pour l’adieu à Michael Jackson, est un dessin signé Michael Jackson qui montre un petit garçon, un micro à la main, se réfugiant dans le coin d’une chambre, avec ce texte : «Before you judge me, try hard to love me, look within your heart, then ask, have you seen my childhood. MJ. » Avant de me juger, essayé de m’aimer, et interrogez vous, avez-vous vu mon enfance ?  Maintenant, son papa accuse les médecins de l’avoir tué. Lui qui a exploité « à mort » le talent de son fils et l’a littéralement poussé dans les bras des médecins. Et  qu’en est-il de ces requins du show-business qui ont annoncé 50 concerts de suite  alors que cet éternel enfant ne tenait debout qu’à coup de seringues et de pilules. Tous innocents ?

 

Mardi

Légumes au resto

On voit toujours plus d’enfants gros dans la rue, et ce ne sont pas des jeunes touristes américains. La malbouffe fait des ravages. La gastronomie devrait donner le bon exemple. La Suisse est un véritable jardin de légumes, mais essayez de trouver un resto qui offre autre chose que les éternelles carottes/petits poids  ou deux branches de broccolis qui se courent après. Le problème, c’est qu’il est plus fastidieux de  préparer de beaux légumes que de rôtir un peu de viande ou un fruit de mer. C’est vite vu : il y a d’un côté un produit cher qui fait peu de travail (viande) et de l’autre un produit bon marché qui fait beaucoup de travail (légumes). Les business plan rationnels des restos sont résolument anti-légumes. Donc anti-santé.

 

Mercredi

Tueurs à gages

Une bonne femme décide avec sa mère ( !) d’engager un tueur à gages pour éliminer son mari qui lui mène  la vie dure. Ca s’est passé à Rolle, au bord de notre bleu Léman. En lisant ça, je me suis dit que le métier de tueur à gages a bien évolué depuis le temps ou je lisais dans les romans noir que leur engagement  coûtait environ 10'000francs. Faut penser qu’il existe un marché, chez nous ! Naif, je les imaginais en Tchétchénie ou en Sicile, mais pas en Suisse. Heureusement, je ne connais personne qui pourrait m’en vouloir assez pour investir 50'000 balles dans ma disparition.  

 

Jeudi

Naturistes1[1].jpg

Hautement philosophique, la bagarre estivale que se livrent les « vrais » et les « faux »naturistes au Tessin. Comme chaque été, la Melezza, ce torrent qui se faufile entre les rochers d’Intragna, attire une foule de baigneurs nus. Parmi eux, il y a les « vrais » naturistes qui se bronzent nus au soleil, les jambes écartés, mais sans arrière-pensées ! Quand ils (ou elles) voient d’autres nudistes, jamais ils ne penseraient « du mal ». Ni du bien, d’ailleurs. Innocents comme des bébés, ils prétendent que c’est ça, la vraie nature, et ils accusent les  « faux » naturistes de troubler la paix paradisiaque de la Melezza, parce ces vilains «exhibitionistes» (comme ils les appellent)  voient dans la nudité d’autrui une sorte d’invitation à des exercices physiques entre adultes consentants (à pratiquer derrière les rochers pittoresques). Naturellement, les autorités de la commune d’Intragna sont empruntées : elles disent oui au naturisme innocent, mais non à l’érotisme dans la rivière. Question : n’a-t-on pas inventé les maillots de bain pour tirer cette frontière entre décence et indécence qui ne tient qu’à un tanga ? Question accessoire : qui est plus proche de la nature (humaine), le vrai ou le faux naturiste? A méditer en bronzant.   

 

Vendredi

La Télé

Première émission de « La Télé »depuis le château de Gruyères. Et déjà un bilan à tirer : ça ne ressemble pas du tout à ce qu’on a l’habitude de voir sur les chaines locales. La mise en scène, la régie, le rythme, les présentateurs,  tout est  l’œuvre de grands professionnels. Et puis, « A new star is born » : Fathi Derder, le rédacteur en chef de La Télé, très à l’aise dans son rôle d’animateur, comme s’il faisait ce métier depuis des années. Or, vendredi, c’était la deuxième fois qu’il passait à l’écran ! Je me demande juste s’il ne serait pas mieux encore sans sa barbe.

 

All the posts