10/12/2009 14:54 Publié dans A propos de tout (ma chronique dans Le matin) | Lien permanent | Commentaires (0)

Le religieux dans la société

 

La place des églises

kLe vote suisse contre les minarets peut être interprété comme un non catégorique au retour du religieux dans la vie civile, la vie des écoles, des institutions, des tribunaux, de la politique, un problème capital du début du IIIe millénaire. L’arrivée massive en Europe de représentants d’une religion (l’islam) qui a l’ambition de régler la vie de ses croyants jusque dans les moindres détails vestimentaires interpelle une société qui se définit comme laïque. Et provoque le débat sur la nécessité de poser des limites au religieux (symbolisé par les minarets, mais aussi par les cloches des églises!), et cela dans tous les pays d’Europe (les sondages le prouvent). Il s’agit maintenant de poser la vraie question, sans discriminer les uns ou les autres: quelle est la place des communautés religieuses dans notre société? Faisons d’abord le ménage chez nous: la plupart des cantons prélèvent encore un impôt ecclésiastique et offrent ainsi un traitement privilégié aux pasteurs et aux prêtres.

Les commentaires sont fermés.