31/05/2010 09:09 Publié dans A propos de tout (ma chronique dans Le matin) | Lien permanent | Commentaires (0)

Hainard, la hache

Hainard, la hache

 Pas un jour sans nouvelles sur la vie et le travail du «shérif» Frédéric Hainard , 34 ans, ministre de l’Economie du canton de Neuchâtel. Aujourd’hui, il avoue devant les caméras de la télévision locale (et «en exclusivité») qu’il entretient «une relation amoureuse avec une collaboratrice». Après un mois de rumeurs à ce sujet, il ne pouvait pas faire autrement. Pour les pros de la communication, son cas servira longtemps comme exemple du «how not to do»! D’autres grands hommes d’Etat tombés amoureux de leurs collaboratrices, Berlusconi ou Clinton par exemple, savaient que des aveux publics doivent toujours être accompagnés d’une demande de pardon publique auprès de l’épouse et des enfants. Mais bon, Hainard est différent: il explique dans L’Illustré sa façon d’agir: «Je décide parfois à la hache» et «je ne suis pas un shérif. Plutôt un ranger, je n’hésite pas à mettre les pieds dans la m…» On dirait même qu’il la cherche, la m…, pour mettre les pieds dedans.

 

Les commentaires sont fermés.