14/06/2010 18:00 Publié dans A propos de tout (ma chronique dans Le matin) | Lien permanent | Commentaires (2)

Eoliennes, destruction massive du paysage

L’antenne et les éoliennes

 L’antenne géante de l’armée sur le Mont-Tendre, c’est fini. La mobilisation massive de la population a vite fait de décourager les hommes d’Ueli Maurer. J’espère que les mêmes opposants seront aussi nombreux pour protester contre l’érection d’éoliennes sur les hauteurs du Jura. Rappelons que la Société électrique de la Vallée de Joux aimerait implanter quelques-uns de ces énormes rotors industriels sur le Grand-Plat-de-Bise. Et serait ainsi prête à détruire un paysage d’une rare beauté et de faire avaler la pilule aux citoyens naïfs en avançant des arguments écologiques. En réalité, ce serait juste dix fois pire qu’une seule antenne sur le Mont-Tendre. Ce n’est d'ailleurs pas tant l’engagement pour des énergies «propres» (à efficacité modeste, d’ailleurs) qui motive les communes du Jura, mais plutôt les sommes d’argent immenses versées pour l’encouragement à ce genre de réalisations. Pour être clair: une fois de plus, c’est la chasse aux subsides qui motive et beaucoup moins le souci de l’environnement. Détail amusant: dans les régions d’Allemagne où l’on a construit d’immenses parcs éoliens, on constate une augmentation énorme du nombre de renards. Ils vivent de la volaille hachée qui tombe du ciel. Les oiseaux se font tuer par les rotors blancs qu’ils ne savent évArticle000080.jpgiter. S'ils pouvaient voter, les renards voteraient pour!   (Lire ci-dessous la réaction de la SEVJ, à consulter sur son site très intéressant www.eoljoux.ch)

Commentaires

L'information est malheureusement mal faite. Les promoteurs ont la part belle parce qu'ils disposent de gros moyens financiers. L'énergie éolienne ne mérite pas le sacrifice de nos paysages. L'argent investi est scandaleux par rapport au rendement. Je suis persuadée que nos ingénieurs, les meilleurs du monde dit-on, auront trouvé d'autres solutions avant même la fin de ce massacre de nos crêtes. Sans compter les nuisances sur les riverains, négligées et mal connues. Il faut investir dans la recherche, travailler honnêtement sur le développement de notre production d'énergie et de notre consommation, et surtout pas en faire un marché financier comme c'est actuellement le cas. C'est une catastrophe pour la nature et pour l'homme.

Écrit par : Voisine d'éoliennes industrielles | 17/06/2010

Dommage, un tel sujet mérite mieux que quelques approximations. Vous connaissez autant mal le domaine de l'énergie renouvelable et de son subventionnement que le comportement de la faune ailée et les variations du nombre de renards. N'est il pas de votre devoir professionnel de vous informer sérieusement avant d'écrire ou est ce une stratégie assumée de désinformation?

Écrit par : Bonvin JM | 23/06/2010

Les commentaires sont fermés.