30/08/2010

Micheline, la pêcheresse

MICHELINE, LA PÉCHERESSE

 Donc, une femme, de plus une femme de gauche, une féministe(!), n’a pas le droit de dire que cinq femmes au Conseil fédéral peuvent éventuellement poser un problème aux citoyens qui ne se verraient plus représentés proportionnellement. Micheline Calmy-Rey a osé et elle s’est fait ramasser par ses amis comme une élève qui a triché aux examens. Ses coreligionnaires l’ont condamnée à répéter cent fois l’«Ave Maria». Enfin, des phrases comme «Je serais heureuse de voir cinq femmes au Conseil fédéral» ou même «Très heureuse» et «Je ne suis pas une tueuse de femmes». Comme si on l’avait soupçonnée de l’être. Allez, Madame, on a préféré vos premières déclarations, pleines de pragmatisme et de lucidité. Au moins, avec vos démentis, vous aurez fait plaisir aux deux autres femmes du Conseil fédéral. Vous avez même donné l’impression, ces derniers jours, de les adorer…

La peine de mort

La peine de mort

 On l’a échappé belle! Un pays moderne qui remet sur le tapis la peine de mort, abolie dans tous les autres pays civilisés (avec l’exception des Etats-Unis), c’est la honte. En plus, quelle perte d’énergie, ce débat inutile, faussé dès le départ! Dès que l’initiative était annoncée, la polémique s’est portée sur le bon droit du peuple de décider ou non de la question et non pas sur la question elle-même. Le cauchemar n’aura duré qu’un week-end, il aura été utile quand même, parce qu’il a montré que beaucoup de citoyens – jeunes surtout! – manquent d’éducation civique, ignorent les principes de notre droit pénal. Il est urgent de recommander les livres de Robert Badinter, l’ancien ministre français de la Justice («L’abolition» et «Contre la peine de mort»). Sur Internet, on peut relire et réentendre ses interventions décisives devant l’Assemblée nationale.

Homéopathie, adieu

Homéopathie, adieu!

  C’est un sujet délicat, parce qu’on touche à une religion. Des expériences scientifiques récentes prouvent – une fois de plus – que les fameux globulis homéopathiques que certains médecins (400 en Suisse) prescrivent contre toutes sortes de bobos (et que les caisses maladie remboursent) sont inefficaces, du pipeau, de la charlatanerie, du placebo pur. Mêmes d’anciens médecins homéopathes, comme le professeur en médecine complémentaire allemand Edzard Ernst, l’affirment aujourd’hui. En Grande-Bretagne et en Allemagne, des centaines de personnes ont avalé des flacons entiers de globulis, sans jamais ressentir aucun effet. Le psychiatre anglais Ben Goldacre résume le succès de l’homéopathie auprès du public par une formule simple: «Les gens paient pour qu’une personne de grande autorité leur raconte un beau mensonge.» Mais attention: si les globulis sont inefficaces, les critiquer, c’est explosif!

All the posts