06/09/2010 10:06 | Lien permanent | Commentaires (0)

L'homme alibi

L’homme alibi

 Comme les temps changent! Il n’y a pas si longtemps, on sacrifiait des hommes valables pour faire entrer des candidates femmes dans un exécutif. (Evidemment, c’était nécessaire pour gommer une injustice.) On se rappelle du pauvre socialiste neuchâtelois Francis Matthey, qui, le 3 mars 1993, était élu conseiller fédéral et devait céder aux pressions de son parti et laisser son siège à une femme, Ruth Dreifuss. Aujourd’hui, on a presque la même situation à l’inverse: le Parlement va probablement élire un homme parce que c’est un homme. Depuis quelques jours, le premier argument avancé pour élire Johann Schneider-Ammann au Conseil fédéral, c’est la peur de voir cinq femmes au gouvernement. Schneider-Ammann, le premier homme alibi, homme quota, de l’histoire politique!

Les commentaires sont fermés.