06/09/2010 10:07 | Lien permanent | Commentaires (1)

Liberté d'expression

Liberté d’expression

 Un éminent membre du directoire de la Banque fédérale allemande, M. Thilo Sarrazin, a écrit des choses qu’on peut écrire et dire dans presque tous les pays, sauf en Allemagne. «Les immigrés musulmans ne s’intègrent pas aussi bien que les autres groupes d’immigrés en Europe» et «les raisons à cela ne viennent apparemment pas de leur origine ethnique mais sont enracinées dans la culture de l’islam». Il a aussi défendu la thèse que certains groupes ethniques (comme les Juifs, selon lui) partageaient les mêmes gènes. On peut en effet se demander si, avec ses responsabilités, il ne devrait pas parler de finance seulement. On peut aussi réfuter, contredire et discuter les thèses de M. Sarrazin, qu’il développe dans un livre à paraître. Mais non: toute la classe politique de son pays, tous les médias lui tombent dessus, le mobbent, son parti veut l’exclure, c’est comme s’il avait volé dans la caisse de la Bundesbank. C’est ça, la liberté d’opinion et d’expression en Allemagne?

Commentaires

Houlà... D'où sortez-vous qu'on peut dire cela dans presque tous les pays, sauf l'Allemagne ? Vous voulez dire : dans presque aucun pays occidental, y compris l'Allemagne... La plupart des pays occidentaux ont des lois dites "anti-racistes", "anti-discrimination" ou "anti-haine" qui permettent de mettre en prison l'auteur de tels propos...

Et la plupart du temps, la loi n'est même pas nécessaire : la censure médiatique, sociale et professionnelle suffit.

Peut-être n'est-ce pas ainsi en Suisse, mais sachez dans ce cas que vous êtes une bienheureuse exception...

Écrit par : Robert Marchenoir | 15/09/2010

Les commentaires sont fermés.