27/09/2010 17:55 Publié dans Chronique Le Matin Dimanche | Lien permanent | Commentaires (1)

Cher Oscar Tosato

Cher Oscar Tosato,

Un détail pour commencer: changez de coiffeur! Croyez-moi. Si vos collègues ne vous ont jamais fait la remarque, c’est parce qu’ils craignent que vous plairiez davantage aux électeurs en améliorant votre coupe. Sincèrement, avec cette panosse sur le crâne, vous avez une tête de serial killer intello dans un policier américain – ou de secrétaire général d’un syndicat français.

Mais je ne vous écris pas pour me moquer de votre coiffure. Non, c’est pour vous féliciter pour votre culot. Oui, il fallait en avoir, pour offrir, l’hiver dernier, des places d’apprentissage aux adolescents sans titre de séjour. C’était plein de bon sens. Mais contraire aux lois, malheureusement. Beaucoup vous ont soutenu. Beaucoup vous ont critiqué surtout. On vous a traité d’irresponsable. Et pour cause. Un municipal lausannois de L’Enfance et de la Jeunesse qui milite pour le non-respect des lois, qui déclare vouloir «faire le pari de l’illégalité», c’est juste impossible. Mais bon, vous avez eu du nez, et beaucoup de chance, et peut-être avez-vous même fait avancer les choses.

En tout cas, aujourd’hui, on vous pardonne, parce que le Conseil aux Etats vient de légaliser exactement ce que vous demandiez. Vous êtes devenu le héros d’une bataille juste.

Bravo et merci ! (Mais n’oubliez pas d’appeler le coiffeur!)

Cordialement,

Peter Rothenbühler

Commentaires

Sympathique et sensé commentaire sur un bel acte de courage politique de Monsieur Tosato. Quoi de plus beau que de permettre à un jeune d'acquérir les connaissances qui le rendront autonome pour toute sa vie... Bien joué !
A propos de la coiffure de Monsieur Tosato, signalons aussi que ses camarades Levrat et Nordmann (des clones, on dirait) semblent partager le même coiffeur que lui, et que même chez les dames, on constate aussi quelques bizarreries capillaires, par exemple chez Mmes Calmy-Rey et Zamora, casquées toutes deux. Le poil, un signe d'appartenance politique ?

Écrit par : spoerli | 04/10/2010

Les commentaires sont fermés.