27/09/2010 17:58 Publié dans A propos de tout (ma chronique dans Le matin) | Lien permanent | Commentaires (0)

Cyberguerre

 

Cyberguerre

 Le chef de notre armée, André Blattmann, est passé pour un clown quand il a annoncé récemment que «la cyberguerre est la plus grande menace pour la Suisse». Il imaginait que les codes servant à déclencher nos systèmes d’armement puissent tomber entre les mains de terroristes. Aujourd’hui, on apprend à quel point il avait raison: les usines nucléaires d’Iran viennent probablement de subir la première attaque d’une cyberarme de destruction massive. Le virus Stuxnet aurait paralysé ou détruit des centres névralgiques des installations nucléaires iraniennes. On ne sait pas encore qui est à l’origine de l’attaque (Israël, les Etats-Unis?). Pour organiser notre défense contre ce genre d’arme, il faudrait d’urgence verser une partie du budget militaire aux chercheurs informatiques de nos Ecoles polytechniques fédérales. Les soldats de demain seront des informaticiens.

Les commentaires sont fermés.