11/10/2010 10:37 Publié dans Chronique Le Matin Dimanche | Lien permanent | Commentaires (2)

Cher Daniel de Roulet

 

Cher Daniel de Roulet,

 

Vous avez gagné. Sous la pression de l’Association Suisse-Israël, UBS retire Le Corbusier de sa pub.

Quelle satisfaction pour celui qui est à l’origine du dénigrement «du Corbu»! En 2005 déjà, vous l’aviez traité de collabo des nazis et exigé que la Banque nationale suisse retire son portrait des billets de 10 francs.

Heureusement, la Banque nationale avait les reins plus solides que UBS.

Je veux bien discuter des égarements opportunistes de Le Corbusier. Mais lui coller l’étiquette «antisémite» et «nazi», c’est lapider sans procès.

Je m’étonne d’ailleurs que La Chaux-de-Fonds ne proteste pas contre cette diffamation du plus grand de ses enfants.

Entre fils de pasteur, je vous rappelle Jean, VIII: 7: «Que celui qui est sans péché lui jette la première pierre.»

Vous avez incendié le chalet suisse de l’éditeur allemand Axel Springer en 1973, pensant que Springer était un ancien nazi, juste parce que les milieux gauchistes berlinois le traitaient comme tel. Malheureusement, vous vous êtes cruellement trompé, Springer était le plus fervent supporter d’Israël. Votre crime est prescrit. On vous pardonne l’«erreur de jeunesse». Vous restez un écrivain honorable. Malgré tout.

Ne pensez-vous pas que quelqu’un comme vous devrait définitivement arrêter de jouer les incendiaires?

Cordialement,Peter Rothenbühler

Commentaires

Entre fils de pasteur, je vous rappelle Jean, VIII: 7: «Que celui qui est sans péché lui jette la première pierre.»

Écrit par : ed hardy schuhe | 20/10/2010

Entre fils de pasteur, je vous rappelle Jean, VIII: 7: «Que celui qui est sans péché lui jette la première pierre.»

Écrit par : ed hardy schuhe | 20/10/2010

Les commentaires sont fermés.