30/11/2010 11:04 Publié dans Chronique Le Matin Dimanche | Lien permanent | Commentaires (1)

Chère Nadine de Rothschild

Chère Nadine de Rothschild,

S’il existait un registre des monuments humains à préserver, on devrait vous y inscrire. Pour votre beau sourire. Et pour votre originalité. Vous avez eu l’idée de lancer une assurance contre les pensions alimentaires impayées. C’est assez surprenant. Je vous voyais sur le front des bonnes manières, la taille des verres, la position des fourchettes et celle de la femme dans le couple (serviable et disponible). Et voilà que vous faites dans le social. Eh bien, il faut bien que des aristos s’occupent des douloureuses réalités sociales quand les socialistes se perdent dans les grands principes (comme la rupture avec le capitalisme), n’est-ce pas? Aussi, en vous voyant défendre les droits de ces femmes abandonnées par leur prince pas trop charmant, je ne peux m’empêcher de penser que vous avez eu tellement raison d’épouser un homme très riche. Je dis toujours à mes amis: la prochaine fois, j’épouse une femme très, très riche qui meurt trente ans avant moi. A vous voir, je me dis que le veuvage est – du point de vue économique – bien moins désastreux que le divorce. Mais ne prenez pas cela pour une déclaration d’amour (de raison)! C’était juste pour rire. Je vous souhaite une longue vie, et encore beaucoup d’idées originales.

Cordialement, Peter Rothenbühler

Commentaires

chez les scouts la première chose est ne jamais se fier aux apparences,qui vous dit que derrière le sourire de madame de Rothschild qui entre nous posséde un charisme extraordinaire ne se cache pas une blessure profonde,mais lovée au fond de son coeur et secrètement dissimulée par pudeur,combien il serait agréables de l'avoir pour un culte,avec elle sans doute les églises seraient -elles pleines à l'année!
bien à vous cher Monsieur et bonne journée

Écrit par : lovsmeralda | 04/12/2010

Les commentaires sont fermés.