27/02/2011 14:46 Publié dans Chronique Le Matin Dimanche | Lien permanent | Commentaires (3)

Cher Fathi Derder

Cher Fathi Derder,

Dur, dur de changer, hein? Pas facile, la mue de diva du micro, de champion du direct en futur parlementaire fédéral, pilier du Parti libéral vaudois!

Question vitesse, d’abord. Vous parlez encore trop vite à la radio. Ce n'est plus vous, l'animateur! Et vous affichez trop vite vos ambitions: pas encore candidat au National, vous annoncez déjà votre appétit pour le Conseil des Etats. Ça fait: poussez-vous, j’arrive! En politique, quand on a les dents longues, vaut mieux se les faire limer, comme le faisait Mitterrand. Et, quand on est le petit dernier, on devrait feindre l’humilité, surtout avec une belle gueule comme la vôtre. Il n’y a pas que les femmes qui vont aux urnes…

Mais, bon, si votre but était de vous faire remarquer, vous avez réussi. On parle de vous, surtout là où se font les révolutions, sur Facebook. Le groupe «Pour une candidature de Fathi Derder au Conseil fédéral» reçoit plein de messages du style «et pourquoi pas Fathi au secrétariat de l’ONU?». Et ce n’est pas vraiment méchant. Ça vous élève directement dans la catégorie des politiciens rares qui font rire. Une sorte de consécration, selon Dölf Ogi, qui a toujours dit: «Il n’y a pas beaucoup de politiciens qui font l’objet de bonnes blagues.»

Tiens, avec votre fougue, vous me faites penser au jeune Dölf. On connaît sa carrière, formidable! Bonne chance à vous.

Cordialement, Peter Rothenbühler

Commentaires

Comme c'est trognon de voir tortiller les superficiels entre eux. Ah! quel bonheur de ne pas fréquenter ce milieu...

Écrit par : tête connue, à ce qu'on prétend | 27/02/2011

I really like this blog, I think is the most informative I've found

Écrit par : jocuri gratis | 02/03/2011

I'm glad I found this blog where I can make more friends.We cant find new and interesting things together

Écrit par : giochi per ragazze | 02/03/2011

Les commentaires sont fermés.