22/06/2011 16:35 Publié dans A propos de tout (ma chronique dans Le matin) | Lien permanent | Commentaires (0)

Les yeux tristes de Charlène

Les yeux de Charlene

 Avez-vous remarqué que le vent tourne dans les médias au sujet du mariage princier de Monaco? La plupart des magazines continuent de nous bassiner avec le mariage du siècle et le «grand bonheur», le «grand amour» du prince Albert II et de sa nageuse Charlene Wittstock, qui ne rêve que de donner un héritier au trône, selon ses interviews officielles. Mais le regard triste, froid et distant de Charlene, et les gestes maladroits, privés de toute tendresse de son futur époux, nous disent clairement autre chose. Même le bon peuple de Monaco n’y croit plus, à ce grand amour. Un plagiste anonyme cité par le magazine VSD le résume bien: «Petit à petit son regard s’est éteint. Nous avons maintenant une princesse Barbie, froide comme un glaçon.» Voici ose même un titre massacrant: «Charlene, tu peux encore dire non.»

Les commentaires sont fermés.