26/12/2011 09:03 Publié dans A propos de tout (ma chronique dans Le matin) | Lien permanent | Commentaires (0)

Flics accusés

 

 

Pour la troisième fois devant les juges! Une blague

J’aime bien les blagues de Dällenbach Kari. Un soir, on le voit tourner sous un lampadaire en scrutant le sol. Un copain lui demande: – Qu’est-ce que tu cherches? – Mes clés. – Tu es sûr de les avoir perdues ici? – Non. – Et pourquoi tu cherches ici? – Parce qu’il y a de la lumière.

Je pense à cette blague quand je lis que deux policiers lausannois comparaissent pour la troisième fois (!) devant les juges pour avoir commis une bêtise qui mérite bien ce nom mais rien de plus (ils ont conduit un jeune dealer qui les a insultés à Sauvabelin et l’ont abandonné dans la forêt). Naturellement, il est plus simple et sympa de faire le procès des policiers qui répondent aux questions du juge avec tact et sans mentir que de s’en prendre aux vrais voyous qui continuent de faire leur commerce illégal dans les rues du centre.

Les commentaires sont fermés.