10/01/2012 08:34 Publié dans Chronique Le Matin Dimanche | Lien permanent | Commentaires (0)

Cher Pascal Broulis

Cher Pascal Broulis,

Ouh là, là, un livre sur les impôts, écrit par le ministre des Finances du canton de Vaud. La barbe, me suis-je dit, quand j’ai reçu en cadeau votre bouquin «L’impôt heureux en 150 anecdotes». «L’impôt heureux»… on se moque de moi ou quoi?

Mais quelle surprise: je l’ai lu! Il est plein d’infos amusantes, instructives et surtout: bien écrit et bien illustré. C’est le premier livre que j’ai seulement osé ouvrir sur un sujet qui m’indiffère (ou me rebute) presque autant que la physique quantique.

Attention, je paye mes impôts, je suis un contribuable consciencieux, mais je ne lis même pas les instructions et recommandations qui accompagnent le courrier de vos services, la déclaration d’impôt. Parce ce que je suis convaincu que je n’y comprends rien.

Et là, j’ai lu, et lu et lu, comme si j’avais un roman policier norvégien entre les mains. Vous êtes un véritable sorcier, Monsieur. Vous me rappelez mes meilleurs profs, ceux qui savaient nous intéresser à des sujets ultradifficiles en nous racontant des anecdotes significatives, avec enthousiasme et les yeux brillants. Voilà un ministre des Finances qui ne se contente pas de tondre les contribuables comme des moutons mais essaye, et réussit, à les rendre plus intelligents. Avec le sourire. Ça vaut presque un prix littéraire.

Cordialement, Peter Rothenbühler

Les commentaires sont fermés.