26/06/2009

Michael Jackson

michael%20jackson%201[1].jpg 

This is it : l'enfance volée

Il s'en est allé. Et c'est peut-être tant mieux pour lui. 800'000 billets ont été vendus pour son comeback qui s'annonçait triomphal. Mais: les intimes savaient que l'artiste était fatigué, qu'il ne tiendrait probablement pas la route, qu'on devait prévoir le pire. Que tout risquait de finir - une fois de plus - dans un fiasco total, avec ruptures de contrats, certificat médical, etc. Je suppose que les organisateurs ont contracté d'importantes assurances pour la tournée "This is it".

Avec son départ précoce, juste avent le grand comeback, Michael Jackson, mythe vivant, devient aujourd'hui le super-mythe de l'histoire de la musique pop, du show business mondial. Le roi du pop est mort, vive le roi du pop! On pleure "Bambi" en Amérique, en Afrique, en Asie, en Australie, en Europe. Le choc émotionnel que sa mort subite provoque ne peut être comparé qu'à celui de la mort d'Elvis Presley, de Diana ou de J.F. Kennedy.

Ce n'est pas à moi d'écrire l'histoire du plus grand phénomène de la pop music, du chanteur et danceur pour qui on a du inventer le mot "megastar".

Hollywood s'en chargera. La succes-story du King of Pop fera un film énorme. Je me réjouis déjà de le voir.

A cause de la musique, à cause des scènes de dance incroyables, mais surtout à cause de toutes ces histoires étranges qui entouraient la star, pédophilie, opérations de la peau, tentative de devenir blanc, la demeure "Neverland", son amour pour les chimpanzes et les petits garçons, ses mariages bizarres avec Lisa Marie Presley et une infirmière, ses enfants, ses déguisements. Il y a presque trop de storys dans la story...  

Mais ce qui restera et nous emerveillera toujours, c'est la musique. Que la musique. Et le danseur. 

J'aimerais juste revenir sur un aspect du destin de la vie de Jackson qui a finalement déterminé toute sa vie: son père, un bon musicien et manager, lui a volé son enfance. Le petit Michael devait travailler dès l'age de cinq ans, il devint vite une star, mais il n'avait pas le droit de jouer, de rêver, de vivre sans soucis. Et je pense que tout son malheur, toutes ses errances émotionelles viennent de là.

Tous les succès, tout l'argent du monde ne peuvent compenser une enfance volée. Pourtant, MJ a tout fait pour trouver une résiliance, pour ratraper le bonheur perdu. Côté émotions, côté privé, il n'a pas réussi.  

Les personnes qui l'ont connu de près disent que Michael Jackson était une personne douce, attentative aux autres, un bon type, un artiste sensible, bien intentionné, il n'avait en privé, pas des allures de star. Il s'intégrait très bien dans un groupe. Mais on sentait aussi, que cet homme était profondément malheureux. Parce qu'il a tout du sacrifier à la carrière.

Michael Jackson est resté enfant parce qu'il n'a pas pu être enfant.  

Un enfant de génie, un enfant qui nous touche au plus profond de notre coeur.

Aujourd'hui, on ne peut que verser une larme sur ce drame humain, lui dire un grand merci et écouter sa musique.

 

 

 

 

 

22/06/2009

J'ai conduit la petite Aston Martin

aston_martin_vantage[1].jpg 

J'ai conduit la "bête"

Avec mes deux fils (18 ans et 14 ans) je partage le goût pour les belles voitures. Notre préférée, et de loin, c'est l'Aston Martin, en particulier la "petite" Vantage, si possible décapotable. Elle est belle, féline, virile, mais pas aussi macho que la Ferrari, une sportive classique, c'est la voiture de James Bond et des princes de Galles. Elle est belle de tous les côtés. Le derrière - sexy. Le devant - décidé, sympa, un mélange entre panthère et requin. De côté, sa ligne est la plus réussie de toutes les carrosseries. Enfin, AM, c'est un régal pour les yeux.  

Jusqu'à maintenant, je savais que regarder une Aston Martin était un moment de bonheur, j'en déduisais que la conduire devait être le nirwana.

J'en ai fait l'expérience. Un copain m'a cedé le volant l'autre jour et je l'ai conduite, la Vantage décapotable grise...

Première constatation: une fois que vous êtes enfermé dans l'habitacle confortable, luxueux, tout en cuir, mais assez serré quand même, vous ne voyez rien! Je veux dire, on voit rien de la voiture, on pourrait aussi bien se trouver dans une Mazda, une Nissan ou une autre voiture bien agencée à l'intérieur. Puis, elle se conduit comme n'importe quelle autre voiture automatique. Juste avec un peu plus de force si vous en avez besoin. Mais comme il y avait des bouchons sur l'autoroute, nous avons pris la cantonale, mollo, mollo. Et j'ai profité de la force incroyable du moteur pour changer de préselection en toute vitesse, mais ça, je le réussis aussi avec ma Citroën six cylindres.   

Mais côté frime, c'est le sommet. On vous regarde! Et ce sont des gens qui ont du goût (le mien) qui vous regardent. C'est déjà ça! Sivous avez besoin qu'on vous regarde.

Et le clou de cette voiture, c'est que la frime est aussi automatisée: vous approchez d'un feu rouge, vous freinez pour vous arreter: juste cinq mètre avant l'arrêt, la voiture fait broum,broum! Toute seule, c'est comme si vous changiez de vitesse, comme si vous étiez un super sportif qui sait remettre la première vitesse en donnant des gaz intermédiaires. Je le jure! Elle le fait chaque fois, les ingénieurs (du son) lui ont donné cette qualité. C'est génial. Les passant vous prennent pour Fangio au repos, mais vous n'y êtes pour rien. Vous avez le pied droit sur la pédale du frein.    

J'avoue que ce broum, broum est agréable, sensuel, intime et agréable, ça vous calme comme le ronronnement d'un chat, chaque fois qu'on s'arrête, on a envie de l'entendre, ce broum. broum. Et le monde est en harmonie.

Bilan de l'essai: la regarder, c'est gratuit - la conduire ce n'est pas la regarder. Mais si vous avez 200'000 francs à investir, vous faites une bonne action, c'est à dire vous faites du bien aux yeux des passants....  

 

 

 

 

           

09/06/2009

La gauche doit se réinventer

Elections européennes

La gauche doit se réinventer

La droite triomphe, la gauche ramasse une veste. Et les verts font des scores historiques. J'ai ma théorie simpliste à ce sujet. Les électeurs ont choisi la compétence, la crédibilité et l’espoir. Deux problèmes très sérieux nous pourrissent actuellement la vie. La crise financière et le réchauffement climatique. La question que se pose l’électeur est simple: Qui est le plus compétent pour apporter des solutions utiles ? Pour les finances et l’économie, les électeurs font confiance à la droite parce que celle-ci s’est montré capable de prendre des décisions rapides et pragmatiques qui vont même à l’encontre de ses dogmes (moins d’Etat,etc.). Par sa gestion pragmatique de la crise elle a gagné en crédibilité. Pour l’écologie, les électeurs font confiance aux Verts qui sont les leaders incontesté en la matière. Tous les autres partis font de l’écologie un pure argument de campagne, sans vraiment s’engager à fond. Et la gauche qui pensait toujours représenter l’espoir, la sécurité sociale, que lui arrive-t-il ? Pourquoi les électeurs ne lui font-ils pas confiance. Qu’est-ce qu’elle représente encore aujourd’hui, quels projets, quel avenir ? Voilà une grand question. On va au devant d’une radicale remise en cause des vieux dogmes, des vieilles recettes socialistes, qui ne «payent» plus. La gauche doit se réinventer. Vite.      

28/05/2009

Les deux tulipes

 

Le concept tulipe

Devant la ferme, on a fait faire un gazon par le jardinier, quelques 15 mètres sur 10. Sur un terrain qui autrefois était un jardin de fleurs.Or, ce printemps, belle surprise, le gazon a bien survécu à l'hiver, et quatre jonquilles ont poussé au milieu, juste après Pâques. Et un peu plus tard deux tulipes rouges. Les jonquilles étaient groupées dans un coin du gazon, assez naturellement. Les tulipes, elles, ont poussé exactement au milieu du gazon, à soixante centimètre de distance l'une de l'autre. Elles forment ainsi une ligne droite virtuelle, parallèle aux bords du gazon. Je ne l'ai pas remarqué tout de suite, mais je me suis aperçu avec le temps que les promeneurs qui s'arrêtaient devant notre jardin pour l'admirer discutaient toujours de ces deux tulipes isolées au milieu du gazon. Et quand j'ai reçu, récemment, des voisins, ils m'ont posé la question que tous les promeneurs devaient se poser aussi: Est-ce un concept? Est-ce tendance? Enfin, avez-vous fait exprès, et si oui, pourquoi? On lit tellement de choses dans les magazines, sur les jardins, zen ou de couvent, peut-être bien que les Rothenbühler avaient une idée derrière la tête en ne plantant que deux tulipes, et encore à cet endroit précis...se sont-ils dit. 

Eh bien, non, on a simplement laissé vivre deux tulipes isolées qui étaient là par hasard. Mais à partir de l'année prochaine, ce sera un concept, je le garantis! Parce que je n'ai pas l'intention de déterrer les deux oignons. Les deux tulipes seront notre "marque".

L'épisode montre à quel point votre jardin parle aux autres et à quel point les gens lisent votre jardin, découvrent des intentions, votre sens de l'esthétique, vos folies, votre caractère, une intention artistique à travers la disposition de quelques fleurs....